Compte client
Billetterie Adam 100% garantie

STAR WARS

L’EMPIRE CONTRE ATTAQUE EN CINÉ-CONCERT

image

STAR WARS - L’empire contre-attaque -

L’histoire se poursuit, la musique transcende, l’aventure s’accélère... Faites place au seigneur Vador !
En février, le maestro Christophe Eliot et l’Orchestre philharmonique de Marseille unissent leurs forces à nouveau pour un second ciné-concert encore plus grandiose avec « STAR WARS l’Empire contre-attaque » .

L’alchimie est parfaite entre les images, projetées sur un écran géant de 20 m, et la bande sonore orchestrée en live par près de 100 musiciens, de quoi être propulsée au cœur du voyage galactique du compositeur John Williams !
L’interprétation en direct de l’œuvre crève l’écran, envahit l’espace et éveille les émotions.

L’incroyable épopée Star Wars se vit alors comme jamais !

La musique se mue en véritable actrice : elle envahit l’espace et éveille les émotions. Les fans de cinéma et inconditionnels de cette saga culte font ainsi l’expérience grandeur nature d’une projection unique, sublimée d’un concert symphonique en direct.

Episode V : L’Empire contre-attaque

Trois ans se sont écoulées depuis « un nouvel espoir » mais « L’Empire contre-attaque » et le conflit du bien et du mal ne laisse pas de répit à Luke Skywalker. John Williams, toujours à la direction de l’orchestre symphonique de Londres, entame la composition de la partition en 1979. Cet opus démarre après la destruction de l’Étoile de la Mort, les forces de l’empire continuent de pourchasser les rebelles. La rébellion essuie une défaite sur Hoth, la planète glacée. À l’occasion de cet épisode, J.Williams choisira d’élargir l’orchestre de plusieurs instruments, soucieux d’accentuer le côté mécanique et brutal des quadripodes impériaux se déplaçant dans le paysage enneigé. Luke se rend sur Dagobah afin de poursuivre son apprentissage de Jedi auprès de maître Yoda. Exilé sur cette planète depuis la chute de la République. Pour tenter de le faire basculer du côté obscur de la Force, Dark Vador attire le jeune Skywalker dans la cité des nuages de Bespin. Le spectateur découvre alors « The Imperial March », thème que le compositeur imagine pour le personnage de Dark Vador qui prend plus d’importance dans ce volet. En août 1980, la bande originale atteint le million d’exemplaires vendus.

Film de Irvin Kershner (1980)
Bande originale de John Williams
124 minutes
Interprétation : Orchestre philharmonique de Marseille
Direction : Christophe Eliot

  • rrr

Recevoir notre actualité par newsletter