Compte client
Billetterie Adam 100% garantie

CHANGEMENT DE SALLE - ANGUS & JULIA STONE

image

Le concert d’Angus et Julia Stone du 25 octobre initialement prévu au Dôme à Marseille est transféré au Silo. Les tickets restent valables en l’état.




ANGUS ET JULIA STONE

Dès les premières notes de Snow, le duo australien nous transporte instantanément dans un voyage enchanteur.

Pour ce quatrième album, les frères et sœurs nés à Sydney, ont écrit ensemble chaque chanson et ont façonné eux-mêmes le disque : "C’était assez magique parce que Angus et moi n’avions jamais passé tant de temps ensemble, juste nous deux ».

Pourtant depuis que le tandem a commencé à jouer ensemble en 2006, leur magnétisme presque magique galvanise le public.
Julia chante : « Running from the start, here we are again, » . "Running from the start, here we go again, » lui répond son frère.

1ère Partie : Isaac Gracie

"Anglais, jeune, talentueux. Et une voix qui transperce. Isaac Gracie va hanter nos cœurs pendant longtemps. Dans une voix juste ce qu’il faut d’écorchée et d’une maturité insoupçonnée, Isaac Gracie déroule des textes d’une grande poésie et d’une justesse étonnante. Il sonde les tréfonds de l’âme , parcourt les méandres des relations. Et le fait dans la plus évidente simplicité.
Car musicalement ici, point d’arrangement irrévérencieux, point d’instrument inutile. Isaac Gracie fait le choix de sa seule guitare sur une grande majorité de ses titres. Il parsème ses chants les plus lyriques d’envolées de chœurs (« All The Burning Lovers ») et de légers effets cathédrale (« Hollow Crown »). Peu surprenant quand on apprend qu’il a officié dans une chorale religieuse dans son enfance. Il en a sans doute aucun conservé la grandeur et l’écho à travers la pureté de sa voix. Et pourtant, sur d’autres titres, c’est le minimum qu’il dévoile. Le dénuement de « Darkness Of The Day » rappelle les premiers enregistrements des grands folkeux et bluesmen d’un autre siècle. Ces pistes sur lesquelles le grain règne derrière l’unique guitare. Ces pistes qui sentent bon le disque qui tourne. Ces pistes qui ne reniaient pas les silences un peu bruyants. »

  • rrr
  • rrr

Recevoir notre actualité par newsletter